Adresse
/
Téléphone
Le 19 février 1919, une jeunesse sportive est créée à Drancy. Ce sera le début d'une grande histoire. Nous allons tâcher de vous la retracer brièvement avant de vous parler du sens et du contenu des festivités pour 1999.
 

1919/1939

  • C'est en effet en 1919 qu'un dénommé EMBOULAS écrit au comité régional de la F.S.S.G pour l'informer de la création par la section de Drancy du Parti Socialiste, d'une jeunesse et d'un club de 26 adhérents qui adhère à la F.S.S.G (Fédération Socialiste des Sports et de Gymnastique).
  • En 1932, un militant communiste, HARANG, crée le club sportif ouvrier drancéen où l'on pratique le football et la course à pied. Assez rapidement le C.S.O.D (F.S.T) et le C.A.O.D (U.S.S.G.T) vont organiser des rencontres communes.
  • En 1934 les deux clubs unissent leurs forces et s'affilient à la F.S.G.T née à Noël de cette année de la fusion des deux fédérations. Le club propose de l'athlétisme du football des poids et haltères, des échecs et du rugby.
  • C'est en 1939 qu'est fondé Arts et Sports de la fusion de l'U.S.O.D avec la Pédale Drancéenne (cyclisme) et la Drancéenne (gymnastique). 
Deux ans après le club sera dissous par le gouvernement de Vichy.

1945/1960

A la libération, le club reprend ses activités. Les aspirations sportives se diversifient et de nouvelles activités se créent : gymnastique, lutte, judo, volley, basket, hand, natation, boules. Des activités artistiques s'organiseront également : danse, théâtre, chorale ainsi que des activités de pleine nature. Mais en même temps que le nombre d'adhérents et d'activités augmentent, des difficultés de cohabitation se font jour. En fait, nous sommes bien plus à l'époque devant une juxtaposition de sections plus ou moins amies qu'en présence d'un véritable club.

C'est aussi une époque où le gouvernement entend lutter contre la vie associative, des actions sont entreprises pour diviser le monde sportif, le privé de ses droits, de ses subventions. Dans cette période 45 - 60, même si le club passe de 369 adhérents à 748, les difficultés sont nombreuses et d'ailleurs la section activité nature disparaîtra et des activités artistiques, seule la danse survivra. A noter que pour faire face à ces difficultés responsables du club et élus municipaux décident d'unir leurs efforts. Arts et Sports de Drancy devient société municipale au cours d'une assemblée Générale le 16/11/50.  

Après ces années difficiles, on doit à Maurice MARTONE, dirigeant du club, des efforts importants pour faire avancer l'activité mais aussi l'idée de pluralisme. 

1960/1970

Pour le club ces années sont caractérisées par des avancées décisives sous l'impulsion de Maurice MARTONE et ce dans 4 directions :

1. L'unité du club
Une lutte patiente tenace réellement démocratique pour changer le climat et aboutir à des décisions qui vont marquer l'évolution vers un club omnisport (plutôt que multi-sections) dans le sens des conceptions et des finalités du mouvement sportif travailliste français.

Cela s'est traduit par :
  • de nouvelles formes de répartition de la subvention,
  • une nouvelle forme de représentation des sections aux A.G.
  • en 1970 la dé municipalisation du club et décision de devenir un véritable club F.S.G.T.

2. L'affirmation des buts éducatifs de l'association :

Cela s'est traduit par une modification statutaire, reflétant la conception d'alors du sport travailliste : Faire du sport un moyen au service d'objectifs plus généraux :

Article 1 des statuts

La société à pour but : 
  • de préserver et améliorer la santé et les capacités physiques de la jeunesse,
  • d'inculquer à ses adhérents des principes de camaraderie de discipline et d'honneur,
  • de former des citoyens conscients des hommes solidaires et fraternels.

Ceci par la pratique et le développement rationnel de l'éducation physique et des sports, des activités de pleine nature des activités artistiques et l'organisation judicieuse des loisir.

Ce sont toujours aujourd'hui ces statuts qui sont censés régir la vie de notre association.

3. La formation des cadres :

A partir de 1964 un effort systématique va être entrepris en direction en particulier des jeunes. Des centaines d'adhérents y participent et parmi eux se constituera l'ossature de la future direction du club.

4. Les activités pour les enfants :

Appelée Formation Sportive Nouvelle elle part du principe que l'enfant n'est pas un adulte en réduction. L'activité enfant doit avoir ses propres caractéristiques, il faut inventer des contenus pédagogiques adaptés aux différents stades de son développement.

1970/1980

Entre 1970 et 1980, les effectifs du club vont doubler passant de1500 à 3000 adhérents. Les activités physiques et sportives vont en effet prendre une dimension nouvelle. L'aspiration à vivre mieux et autrement grandit dans la société. Elle se traduit dans le club par : 
  • De nouveaux besoins d'activités.
  • De nouveaux besoins de vie associative.

Il faut préciser que cela n'allait pas de soi à l'époque, n'oublions pas que le club est jusqu'alors organisé autour d'activités compétitives. Cependant des développements  importants vont se produire par exemple dans la section tennis.

D'autres sections : gymnastique, lutte, danse notamment propose à côté de l'activité sportive ou artistique habituelle une activité d'entretien.

D'autres encore comme le volley ou le football vont orienter leurs activités dans une logique d'entretien. Cette période correspond à la venue massive des femmes, elles sont majoritaires aujourd'hui d'ailleurs ( n'en déplaise à certains ! !).

A la fin des années 1970, une autre préoccupation grandit. Il n'y a pratiquement plus aucun ouvrier dans les organismes de direction du club. Une étude socioprofessionnelle est alors engagée : les résultas sont criants . Alors que 45% de la population est constituée d'ouvriers, ils sont 25% dans le club. Un club composé en fait à 48% d'employés, alors que ces derniers ne représentent à l'époque que 24,5% de la population.

Ainsi, le club crée par les ouvriers en 1919 leur devient de plus en plus inaccessible. Il faut se rendre à l'évidence : le club reproduit les inégalités sociales. Il est tant de s'ouvrir sur la vie.

1980/1999

Dès 1982 nous allons faire les premières tentatives pour inverser la démarche traditionnelle, on ne va plus se contenter de dire aux gens venez dans nos gymnases ou dans nos stades on va aller à la rencontre des gens là où ils se trouvent et quand ils ont du temps disponible : 
  • dans leur quartier au pied des immeubles,
  • dans les écoles,
  • dans les fêtes
  • pendant les congés scolaires etc.
Le point culminant de cette démarche sera pendant plusieurs années l'organisation des Olympiades de la Paix en coopération avec la municipalité et les écoles de DRANCY intéressés par ce projet.

Depuis cette époque nous n'aurons de cesse que de tenter d'adapter à chaque étape notre fonctionnement pour le faire «coller» au mieux aux nécessités du moment. Un des effets les plus visibles à l'extérieur de cette volonté sera en 1994 l'instauration d'une coprésidence à deux mais bientôt à trois. 

Cette période et notamment les dix dernières années va également être marquée par des efforts importants pour faire progresser les questions :
  • d'identité,
  • de cohésion : club omnisports,
  • du militantisme bénévole ou bénévolat militant,
  • de l'utilisation des moyens financiers,
  • de la gestion et du soutien à l'activité bénévole

Comme nous venons de le voir l'histoire de l'association est jalonnée par de nombreuses étapes qui, à chaque fois, lui ont donné un nouveau visage et lui ont permis de se développer.